STEPHEN HAWKING
Astrophysicien anglais



Stephen William Hawking est né à Oxford le 8 janvier 1942. En 1962, Après avoir étudié la physique à Oxford, il part étudier la cosmologie à l’université de Cambridge où il réalise sa thèse sous la direction de Denis Sciama. En 1973, Stephen Hawking entre au Département de physique théorique et de mathématiques appliquées (DAMTP). En 1979, il devient professeur « lucasien » de mathématique occupant une chaire fondée en 1663 par le révérend Henry Lucas, chaire tenue –entre autre- par Isaac Newton.

Stephen Hawking est atteint depuis les années 60 par une maladie qui lui a progressivement enlevé l’usage de ses muscles. Aujourd’hui, à 63 ans, il est dans un fauteuil roulant. Pour communiquer il se sert avec peine d’un ordinateur portable couplé à un synthétiseur vocal, fixé sur son siège. Pourtant cette maladie n’a en rien affecté ses capacités intellectuelles. C’est un physicien brillant, un génie même. Certain l’ont même considéré comme le nouvel Einstein. D’autres, plus raisonnable, le voit « simplement » comme l’un des 20 meilleurs physiciens actuellement en vie.

Il a beaucoup travaillé avec Roger Penrose, notamment sur les premiers instants de l’univers et il passe pour être le meilleur spécialiste actuel des phénomènes gravitationnels. Stephen Hawking essaie d’appliquer la mécanique quantique (physique de l’infiniment petit) à la cosmologie dans le but de la réconcilier avec la Relativité générale (physique de l’infiniment grand). Actuellement ses pairs lui reconnaisse unanimement son apport dans la physique théorique des trous noirs. Avant qu’il publie un article, Exploding black holes , dans Nature en 1974, on pensait que rien, même pas la lumière, ne pouvait échapper aux trous noirs. Hawking démontre que par un phénomène quantique, le trou noir rayonne comme une ampoule, et au bout d’une durée extrêmement longue explose dans une gerbe de lumière. Ce destin ne concerne que les trous noirs minuscules, car le « rayonnement de Hawking » est négligeable pour les trous noirs stellaires. Mais cela à ouvert un champ d’investigation sur la gravité quantique.

Stephen Hawking est sans doute actuellement le physicien le plus célèbre au monde. Son handicap, sa maîtrise de la communication et des médias, ses ouvrages de vulgarisation l’ont propulsé au rang de « star » de la physique. Son livre Une très brève histoire du temps (1988) a été traduit en 22 langues et vendu à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde, malgré sa très grande complexité.

Aujourd’hui, Stephen Hawking dirige un groupe, « Relativité et gravitation », d’une trentaine de chercheurs et d’étudiants au DAMTP.
Une version plus accessible de son best-seller Une très brève histoire du temps est en cours de réédition.
Il tourne actuellement un film au format imax Au-delà de l’horizon qui sortira en 2006. Dans ce film, Hawking expliquera les trous noirs à la lumière de ses théories.
En dernier lieu paraîtra à la fin de l’été 2005 un article sur l’information dans les trous noirs qui fait suite à une annonce fracassante lors d’une conférence à Dublin, en 2004. Selon Hawking, et contrairement à ce qu’il avançait jusqu’alors, lorsque de la matière est absorbée par un trou noir toute l’information n’est pas perdue.