Le Symposium* Gaia à Paris-Meudon


Ce Lundi (4 octobre), se réunissaient plus de 200 scientifiques à l'observatoire de Paris-Meudon pour le Symposium de Gaia. Le symposium s'est terminé 4 jours plus tard, le Vendredi 7.

Toutes ces éminentes têtes grises venaient pour discuter de la longueur optimale nécessaire à la saucisse de Francfort afin d'obtenir la meilleure cuisson possible, au grill, au barbecue ou bien au four.
Au fil des discussions tendues, n'arrivant pas à tomber d'accord, nos fins gastronomes ont conclut que la saucisse de Francfort n'avait pas d'avenir et que le poulet du Loir et Cher était bien meilleur.
Tous ce joli monde a achevé le symposium par un sympathique Barbecue nocturne. Il n'y avait plus beaucoup de saucisse malheureusement, et on regretta de les avoir si prestement jetés aux ordures.
Heureusement, le Carrefour du coin était encore ouvert, nos pauvres scientifiques purent se consoler avec 150 litres de Whisky (à 5 euros le litre, une affaire). Le barbecue se termina donc fort agréablement et l'on y chanta des chansons grivoises jusque tard dans la nuit:
"L'avion l'avion l'avion ça fait lever les yeux !"
"la femme la femme la femme ça fait lever la q… !"
lala lala lala lalalalalalala

... oups, je m'égare (à partir du mot "longueur" jusqu'au dernier "lala" c'est du n’importe quoi… Je précise au cas où)

Non, les scientifiques présent lors de cette rencontre n’ont pas évoqué le problème de la saucisse de Francfort, mais plutôt celui du satellite Gaia.

Maintenant reste à savoir ce qu’est le satellite Gaia.

Avez vous déjà vu "La Menace Fantôme" ?
Dans le deuxième épisode de la guerre des étoiles, Obiwan Kenobi cherche une planète qui n'existe pas sur les cartes spatiales.
Rappelez-vous dans la salle d'entraînement avec Maître Yoda. Celui ci donne une leçon à des petites têtes blondes destinées à devenir un jour des Jedi. Obiwan s’avance dans la pièce en tenant une petite boule dans la main. Puis la boule s'élève doucement dans la pièce, s'éclaire et fait apparaître l'espace en 3 dimensions, de tel sorte qu'il est possible de balader sa main dans cet espace miniature et y pointer du doigt une étoile ou une planète.

La science rattrape la science-fiction. Un jour prochain, cette scène n’existera plus uniquement dans les films ou dans les livres.
La cartographie de l'espace en 3 dimension est en route.

Gaia sera oeil vers l'espace au service de l'humanité.
Il sera mis en orbite au point de stabilité dit de "Lagrange", L2, situé à 1,5 millions de kilomètres de notre terre.
Muni de 3 télescope et de nombreux appareils photos, Gaia mesurera la position en 3D ainsi que le mouvement de plus d'1 milliard d'étoiles !! Ces étoiles sont situées autour de notre système solaire au sein de notre Galaxie. Elles seront observées chacune plus de 100 fois durant la mission de 5 ans (2010-2015).
Le travail a réaliser est colossal : rien que la place mémoire nécessaire à ce travail est énorme : les données recueillies par Gaia représenteront 1 000 000 de Gigaoctets.

Lors de ce symposium, les scientifiques présent ont parlé de l'avancement du projet, de l'architecture et des caractéristiques du satellite Gaia ,des possibilités offertes au niveau scientifique etc...
Les équipes travaillant sur le projet ont pu partager leur expérience avec les autres scientifiques présents, notamment des jeunes et des étudiants

Le symposium a eu un franc succès ; d'après le site de l'observatoire de Paris-Meudon (www.obspm.fr) les 230 places disponibles étaient pourvues le 4 septembre.

Pour en savoir plus, vous pouvez visitez le site de l'observatoire et celui de l'agence spatiale Européenne (www.esa.int)



* Pour toutes celles et ceux qui comme moi ne connaissaient pas ce mot barbare :
« Réunion ou congrès de spécialistes, sur un thème scientifique particulier »
Le petit Larousse illustré

Source photo Gaia : ESA
Saucisse francfort: Trouvé sur fict.fr



Jigisù