TITAN,  LUNE METHANIQUE

 

le 14 janvier, Huygens atterrissait sur Titan. Lors de sa descente dans l'atmosphère, 6 instruments ont enregistrés des données.
Vendredi dernier, le 21, les premiers résultats ont étés présentés lors d'une conférence de presse à Paris, au siège de l'ESA.

 

Martin Tomasko, chercheur responsable de l'instrument DISR* a déclaré "Nous détenons aujourd'hui les informations nécessaires pour comprendre ce qui façonne le paysage de Titan." Il a ajouté que "les processus physiques qui ont façonnés Titan sont très proches de ceux qui ont modelés la Terre".

 
On voit bien les lits de rivières sombres

On distingue sur certaines photos, ce qui ressemble à des rivières, sans doute asséchées. Ces lits de rivières se jettent dans des lacs eux aussi asséchés dans lesquels on distingue des formes rappelant des îles.
Cependant, la température à la surface de Titan est de - 170°C,  l'eau ne se trouve que sous la forme de glace. Ce serait du méthane liquide qui aurait façonné  ces lacs et ces rivières. Du méthane qui tombe sous la forme de pluie, aujourd’hui encore.

   

 

Le sol sur lequel a atterri Huygens a été qualifié de "crème brûlée" par des scientifiques très gourmands. Sous une fine croûte de surface, se trouve un matériau qui aurait la consistance du sable. Les scientifiques se posent la question de savoir si cette consistance est due à des précipitations de méthane ou à une remontée du liquide depuis le sous-sol vers la surface.
Au sol encore, on aperçoit de petits galets arrondis. Il s'agirait de glace d'eau sale plutôt que de roche.


Surface de Titan, vraisemblablement les couleurs de Titan, 
on voit des petits galets au premier plan (pas plus de 15 cm de diamètre)

 

La couleur sombre des lacs et des rivières serait due à des particules d'hydrocarbures situées dans l'atmosphère. Lorsqu'il pleut, ces particules sombres se gorgent de méthane et tombent au sol.
Les zones claires sont composées de glace.

 

 

Enfin peut être l'aspect le plus incroyable... Des indices témoignent d'une activité volcaniques. Cependant c'est un volcanisme très différent de la Terre, puisque il y aurait non pas des éruptions de lave, mais des éruptions de glace et d'ammoniaque. C'est ce qu'on appelle le "Cryovolcanisme".

 

Titan possède donc des points communs avec la Terre. Il y a des lacs et des rivières. Il y a des nuages et des précipitations entraînant de l'érosion et façonnant le paysage. Il y aurait également une activité volcanique.
Pourtant la chimie est très différente. Sur Terre, de l'eau. Sur Titan, du méthane. Pas de roche, mais de la glace ; pas de sol terreux, mais des dépôts de particules d’hydrocarbures d’origine atmosphérique. Et ses volcans n’ont pas craché de la lave, mais de la glace à très basse température.

 


la surface blanche la glace, qui a du relief,
 la surface sombre en bas, un lac asséché.

 

Tout ces résultats intéressant ne sont que le début d’une longue série, on a encore beaucoup de choses à découvrir sur Titan. "les données vont occuper les scientifiques pendant de nombreuses années" a déclaré Jean-Pierre Lebreton responsable de la mission Huygens à l'ESA.

 

La mission Cassini-Huygens est le fruit d'une collaboration entre la NASA, l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence spatiale Italienne (ASI).
Le JPL (Jet Propulsion Laboratory)  gère Cassini pour le compte de la NASA,  l'ESA s'occupe de la sonde Huygens.

 

 

 

 

Article écrit à partir d'un communiqué de l'ESA du 21 janvier.
www.esa.int
Crédits: ESA/NASA/JPL/University of Arizona

Jigisù